Il est temps

On demande à tous ces gens des comptes à rendre sur les soucis du moment
Le vil nous appelle et l’on sent se trainer dans l’heure du temps
Une possible vérité qui pourrait tout expliquer
Passé tari, présent trop court et que reste à venir
Nos souvenirs ne seront plus des vôtres à force de vivre ce jeu
La volonté n’a plus cours dans cette course effrénée on y reste
Je le vois passer le temps qui nous reste à vouloir dire pourquoi
La vie si on avait su, la vision d’avoir brisé la chaîne

Entre dans les rivages où plus rien ne pourra grandir
Où plus rien ne pourra vieillir
Entre nous quel dommage où plus rien ne pourra guérir
Où plus rien ne pourra sentir
Le vent qui fait rage au crépuscule de l’autre côté du large
Qui fait rage

Lutter pour ce qui semble connaître un irréparable peut-être
Il n’y’aura pas d’autres issues cette fois
Longtemps resté dans l’ombre d’un doute
Une mémoire où chacun sans doute
Là où te sera attendre ton temps ton heure
C’est pas si loin lentement on délie les liens
Forcément où plus rien se s’apprend
Où plus rien comprend
Où plus rien n’a de sens
Autant dire qu’il est temps

Il est temps, il est temps, il est temps, il est temps
Il est temps, il est temps, il est temps, il est temps
Il est temps, il est temps, il est temps, il est temps
Il est temps, il est temps, il est temps, il est temps

 

Laisser un commentaire