Bouge-Toi

Allongé sur le pavé, je m’étire et je respire
Je saisie la promesse d’une telle allégresse
 
 
Bouge-toi, prends-toi par la main
Bouge-toi, prends-toi bien en main
Bouge-toi, prends-toi par la main
Bouge-toi, prends-toi bien en main
 
 
Je savoure l’essentiel, tout est beau dans le ciel
Mise à part mon costard, je suis un gros flémard
 
Bouge-toi, prends-toi par la main
Bouge-toi, prends-toi bien en main
Bouge-toi, prends-toi par la main
Bouge-toi, prends-toi bien en main
 
Sans nul doute, je reste blotti, oubliant tous mes soucis
L’avenir n’est pas loin mais, moi je n’y pense pas
 
Bouge-toi, prends-toi par la main
Bouge-toi, prends-toi bien en main
Bouge-toi, prends-toi par la main
Bouge-toi, prends-toi bien en main
 
J’envisagerai peut-être de faire un tour de claquettes
Et de prendre ma bicyclette
 
L’état, dans lequel je me laisse aller, ne va pas s’arranger
L’ivresse et la paresse sont deux foutues maudites faiblesses
 
Bouge-toi, prends-toi par la main
Bouge-toi, prends-toi bien en main
Bouge-toi, prends-toi par la main
Bouge-toi, prends-toi bien en main

Laisser un commentaire