Thomas

Y’a pas longtemps que l’on se connaît, et déjà nos rires résonnent de joie
Tout doucement quand je viens vers toi
Tes yeux scintillent comme la première fois
Thomas, ma, ma, ma…Thomas, ma, ma, ma
 
Quand je me plonge dans ton univers, je me revois des années en arrière
Tu me dessines un autre millénaire, rempli d’amour et de crises éphémères
Thomas, ma, ma, ma …Thomas, ma, ma, ma
Thomas, ma, ma, ma …Thomas, ma, ma, ma
 
C’est l’antre de ma chair qui t’a mis sur terre
Comme un présent offert par la nature mère
En ce monde où plus rien ne tourne rond
Je succombe à ton sourire polisson
 
Thomas, ma, ma, ma …Thomas, ma, ma, ma
Thomas, ma, ma, ma …Thomas, ma, ma, ma
 
Laissons le temps nous mener au large
De nos idées même si elles sont un peu barges
Pas facile de vivre une idylle, quand on s’applique à rester sur le fil
Thomas, ma, ma, ma…Thomas, ma, ma, ma
Thomas, ma, ma, ma…Thomas, ma, ma, ma
 
C’est l’antre de ma chair qui t’a mis sur terre
Comme un présent offert par la nature mère
En ce monde où plus rien ne tourne rond
Je succombe à ton sourire polisson
 
Thomas, ma, ma, ma…Thomas, ma, ma, ma
Thomas, ma, ma, ma…Thomas, ma, ma, ma
 
Va petit Tom et fait ce qu’il te plait
Va petit Tom et fait ce qu’il te plait
Va petit Tom et fait ce qu’il te plait
Va petit Tom, va petit Tom
Thomas, ma, ma, ma…Thomas, ma, ma, ma
Thomas, ma, ma, ma…Thomas, ma, ma, ma

Laisser un commentaire